[custom_headline type=”center” level=”h1″ looks_like=”h4″ id=”” class=”” style=””]

Comment obtenir un travail à l’étranger? 

[/custom_headline]

Vous vous êtes décidez à partir travailler à l’étranger ? Vous avez enfin choisi la destination de vos rêves ? Vous voulez faire un séjour linguistique tout en travaillant ? Et bien préparez votre expatriation quelques mois en avance ! N’attendez pas la dernière minute pour obtenir un travail à l’étranger…

A travers cet article, vous allez découvrir les différents organismes qui peuvent vous aider dans vos recherches. Je vais également vous donner mes 4 conseils pour obtenir un travail à l’étranger puis je ferai un focus sur le Royaume-Uni, qui est la destination phare des français pour travailler et pour améliorer son anglais.

NOTE : Cet article a été rédigé par Najib, formateur d’anglais, du site anglais-decouverte.fr

[image type=”rounded” src=”8845″ alt=”le travail à l’étranger est enrichissant” href=”” title=”” info_content=”” lightbox_caption=”” id=”” class=”” style=””][custom_headline type=”center” level=”h2″ looks_like=”h6″ id=”” class=”” style=””]

Les organismes pour préparer son expatriation et trouver un travail à l’étranger 

[/custom_headline]

France diplomatie (ex-La Maison des Français de l’étranger)

La toute première chose à faire pour préparer votre voyage est de vous rendre à la Maison des Français à l’étranger. Toutes les informations inimaginables concernant l’expatriation à l’étranger se trouve ici. Sa mission principale est d’aider tous les individus à s’expatrier hors de France, ce qui en découle que vous y trouverez toutes les informations pour vous installer et travailler à l’étranger. Pas besoin de se déplacer dans des locaux… D’ailleurs la MFE de Paris a fermé ses portes, et dorénavant vous avez tout ce qu’il vous faut à votre disposition sur le site internet du gouvernement : France diplomatie (ex-La Maison des Français de l’étranger). Je vous conseille vivement d’y faire un tour. Vous allez retrouver une sélection de sites d’emplois à l’international, la check-list de l’expatriation, tous les documents dont vous avez besoin ainsi que toutes les démarches à accomplir. N’oubliez pas que pour beaucoup de pays, il est nécessaire d’obtenir un visa. C’est le sésame pour partir à l’étranger. Donc pour ne pas avoir de mauvaises surprises, essayez de vous y prendre à l’avance pour obtenir le saint graal. Avant même de penser à chercher un travail à l’étranger, il faut préparer son expatriation en amont et de nombreux documents sont à préparer.

Une fois que vous savez ce dont vous avez besoin pour prendre votre envol vers d’autres contrées, hors de France, il va falloir chercher du travail… Et là, ça va devenir un peu plus difficile. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est en réalité pas très dur.

Le PEI

L’Etat offre des services intéressants pour chercher un travail à l’étranger. Le Pôle Emploi International (PEI) est, comme son nom l’indique, dédié à la recherche d’un emploi à l’étranger. De ce fait, les conseillers qui vous aident dans vos recherches vont axer leur effort dans cet objectif. Vous aurez des ateliers pour créer votre CV en anglais, pour écrire votre lettre de motivation en anglais également, des ateliers pour vous conseiller dans vos recherches, des ateliers sur des points juridiques comme les contrats de travail, les mutuelles, les assurances, la fiscalité etc. Vous retrouverez toutes les ressources dont vous avez besoin sur leur rubrique spécialisée. Cet organisme ne compte pas moins de 52 sites locaux en France.

Il y a évidemment d’autres organismes gouvernementaux qui permettent de préparer son expatriation et trouver un travailler à l’étranger tel que l’OFII. Mais selon moi, un seul bon organisme est suffisant pour avoir toutes les informations nécessaires. Je pense que le mieux est d’orienter vos recherches vers des associations d’expatriés ou les sites spécialisés d’expatriés.

Les associations d’expatriés

Je vous conseille de contacter les associations locales d’expatriés français. C’est un très bon moyen d’avoir des informations concrètes et pratiques sur l’installation dans le pays concerné ou sur la recherche d’emploi. Il suffit de faire un petit tour sur Google pour vous apercevoir qu’il y a plein d’associations prêtes à aider les nouveaux expatriés français. Vous avez par exemple Accueil New York qui a pour mission d’aider tous les nouveaux arrivants francophones pour vivre à New York. Vous avez aussi Londres Accueil, qui aide les familles à s’intégrer rapidement à Londres… Vous avez vraiment de nombreuses associations de ce type qui peuvent vous aider à trouver un travail à l’étranger.

Ces associations vous permettent également de développer votre réseau, mais selon moi, les sites spécialisés dans l’expatriation sont encore plus adaptés.

Les sites spécialisés

Internet est un outil formidable donc utilisez-le ! Vous avez beaucoup de blogs ou de forums sur la thématique de l’expatriation. Ces sites vont vous permettre de prendre contact avec d’autres personnes qui ont franchi le pas et qui ont trouvé un travail à l’étranger. Vous avez Expat.com, expatriation.com, femmexpat.com, etc. Ces sites permettent de se rendre compte de la réalité et vous pouvez contacter des expatriés pour faciliter votre recherche d’emploi.

N’oubliez pas que vous avez également des sites dédiés à la recherche d’emploi à l’international. Si vous recherchez un travail qualifié en Europe, n’hésitez pas à vous tourner vers l’EURES, le portail Européen sur la mobilité de l’emploi. Vous avez environ 10 000 employeurs qui n’attendent que vous, donc déposez votre CV et postulez en ligne !

Vous avez également emploi-expat.com, qui est un site spécialisé dans l’emploi à l’international. Ce site s’adresse un plus large public. Que vous soyez diplômé ou non, vous avez toutes vos chances pour trouver un travail à l’étranger. Vous pouvez postuler à des jobs d’été, ou à des missions de quelques mois… Vous pouvez même de trouver un travail en CDI.

Evidemment pour postuler à des offres il est nécessaire de préparer son CV, de prendre contact avec des personnes de l’entreprise que vous convoitez ou même de demander à un professionnel d’appuyer votre candidature… Je vais donc vous donner mes 4 principaux conseils pour obtenir un travail à l’étranger.

[image type=”rounded” src=”8844″ alt=”conseils pour obtenir un travail à l’étranger” href=”” title=”” info_content=”” lightbox_caption=”” id=”” class=”” style=””][custom_headline type=”center” level=”h3″ looks_like=”h6″ id=”” class=”” style=””]

Mes 4 conseils pour obtenir un travail à l’étranger

[/custom_headline]

Mettez-vous à la place du recruteur

Quand vous postulez auprès d’une entreprise, soit en répondant à une offre d’emploi, soit en envoyant une candidature spontanée, mettez-vous toujours à la place du recruteur.

Est-ce-que c’est une petite entreprise ? Est-ce-que c’est une multinationale ? En fonction de la structure de l’entreprise, les systèmes de recrutement sont différents. Par exemple, dans le cas des grosses entreprises, elles ont tendance à avoir un process clair et bien défini. En général, vous avez un premier entretien avec un chargé de recrutement, puis viendra les entretiens plus opérationnels avec un manager par exemple. Pour les PME, ce n’est pas forcément les mêmes étapes. En général, les responsables seront plus impliqués dans le processus de recrutement, donc analysez la personne à qui vous vous adressez. En fonction du recruteur, adaptez votre approche. Essayez de comprendre ce que le recruteur recherche. Par exemple, si vous postulez à un poste en Marketing dans une PME, essayez de voir quel positionnement à cette entreprise. Est-ce une entreprise qui est jeune et qui a grossi très vite ? Est-ce une entreprise qui est axée sur l’innovation ? Pour quel poste postulez-vous ? Analysez bien votre recruteur pour vous mettre à sa place.

Imaginez, vous êtes un responsable d’une grande entreprise et vous recevez une candidature d’une personne, comment vous sentiriez-vous ? Et bien je suis persuadé que vous seriez flatté. Peu de gens le font. Donc essayez d’être original. Vous pouvez facilement devinez leur adresse email si vous avez leur nom et prénom. Si vous étiez à leur place, comment est-ce-que vous voudriez qu’on vous contacte ?

Faîtes la différence avec les autres candidats

Une fois que vous avez bien analysé l’entreprise et la personne que vous souhaitez contacter, réfléchissez au moyen de les contacter. Soyez original et essayer d’apporter quelque chose de nouveau, quelque chose qui vous différencie des autres candidats. Dîtes-vous bien que les recruteurs reçoivent de nombreuses candidatures, donc essayez de retenir leur attention. En plus, lorsque vous postulez pour un poste à l’étranger, vous êtes en concurrence avec les habitants de ce pays ainsi que d’autres personnes qui souhaiteraient, comme vous, travailler à l’étranger.

Réfléchissez donc aux moyens qui peuvent vous permettre de faire la différence avec les autres candidats. C’est clairement le nerf de la guerre. Outre le fait d’avoir certaines compétences utiles pour le bon accomplissement des missions, les recruteurs recherchent autre chose. Essayez de raconter une histoire dans votre CV, dans le sens où, il faut le marketer. Il faut vous vendre !

Il y a vraiment plein de manières de faire la différence avec d’autres candidats. Comme je vous ai dit plus haut, contacter les personnes directement via leur propre adresse email ou via LinkedIn. Vous leur expliquez que vous venez de postuler sur le site de recrutement de leur société mais que vous aimeriez qu’ils appuient votre candidature. Expliquez également pourquoi vous avez choisi cette personne. Je vous assure que si cela peut être quelque chose qui fait la différence car cela va montrer votre intérêt, votre audace et votre prise d’initiative. Cela peut être des qualités à avoir pour le poste auquel vous postulez.

Une autre manière de faire la différence serait de créer une petite vidéo où vous vous présenter, et vous dîtes pourquoi vous êtes intéressé par ce poste, pourquoi vous seriez le bon candidat etc. Essayez également d’apporter un petit côté amusant (sans excès). Je vous assure que ce type de comportement peut faire la différence. Evidemment, tout dépend de l’entreprise, du recruteur. C’est pour cela que mon premier conseil que je vous ai présenté plus haut est très important.

Mais si vous voulez faire la différence avec les autres candidats, encore faut-il s’y prendre à l’avance…

Prenez de l’avance !

Commencez toutes les démarches précédentes bien en amont de votre départ pour l’étranger. Pour obtenir un travail à l’étranger et vous expatrier quelques temps, mieux vaut s’y prendre à l’avance.

Imaginez, vous êtes au mois de juin et vous avez besoin de trouver un travail à l’étranger pour l’été, vous vous doutez bien ce ça va être très compliqué pour trouver quelque chose qui vous convienne. En plus il vous sera difficile de respecter les conseils précédents. Vous risquez également de bâcler vos candidatures et de ne pas pouvoir prendre contact avec des professionnels pour avoir des infos etc. Surtout qu’il faut adaptez vos CVs. Un CV français n’est pas écrit de la même manière qu’un CV anglais

Lorsque je vous dis de prendre de l’avance, c’est également le cas dans l’apprentissage de l’anglais… Très souvent, les gens souhaitent trouver un travail à l’étranger pour améliorer leur niveau d’anglais. Mais, de nombreuses personnes voient leur projet s’effondrer à cause de leur niveau dans la langue de Shakespeare. Comme je vous l’ai déjà dit, vous êtes en concurrence avec d’autres français et d’autres nationalités mais également avec des natifs du pays. Donc pour mettre toutes les chances de votre côté, il est nécessaire d’avoir un niveau correct en anglais. Je ne vous dis pas d’être bilingue, mais il faut un minimum comprendre ce qu’on vous dit. Pour améliorer vos chances d’être embauché, prenez des cours d’anglais avec un professeur, ou suivez des cours d’anglais en ligne, mais le mieux est d’avoir un guide pour apprendre l’anglais, c’est vraiment ce qui va vous permettre d’apprendre plus rapidement.

Soyez proactif dans votre recherche d’emploi

Vous savez, en général, lorsque les gens postulent à un poste, ils sont très souvent déconnectés de la réalité. Ils postulent parce qu’ils aiment bien l’entreprise pour sa renommée, ou son prestige, ou pour son activité, mais très souvent ils ne savent pas de quoi on parle. Donc afin d’éviter ça, essayez toujours de demander un entretien téléphonique avec des professionnels qui évoluent dans une entreprise pour laquelle vous voulez postuler ou avec des professionnels qui font le métier que vous souhaitez faire. Soyez proactif ! Ils vont apprécier ce genre de comportement. Le mieux, serait de contacter un expatrié, ce serait le top ! N’hésitez pas à leur expliquer pourquoi vous faîtes ces démarches. Gardez votre objectif en ligne de mire… Votre but reste d’obtenir un travail à l’étranger.

Durant l’entretien que vous obtiendrez, soyez prêt à poser plein de questions : Quelles sont les problématiques dans votre travail ? Quel est votre quotidien ? Comment avez-vous fait pour trouver ce poste ? Etc. Essayez de préparer toutes les questions possibles pour ne rien oublier lors de votre entretien. Je vous assure que vous allez en apprendre énormément et les recruteurs vont le ressentir dans vos lettres de motivation et durant vos entretiens.

Mais maintenant si vous êtes déjà à l’étranger, que faut-il faire ? Etant donné que de nombreux francophones vont en Grande Bretagne, je vais vous expliquer comment ça se passe sur place.

[image type=”rounded” src=”8846″ alt=”travailler à l’étranger” href=”” title=”” info_content=”” lightbox_caption=”” id=”” class=”” style=””][custom_headline type=”center” level=”h2″ looks_like=”h6″ id=”” class=”” style=””]

Focus sur le Royaume-Uni

[/custom_headline]

Une fois sur place, au Royaume-Uni, vous devez acheter une carte SIM anglaise pour avoir un numéro de téléphone et être joignable. Evidemment, il est aussi recommandé d’avoir une adresse email professionnelle pour rester en contact et pour envoyer vos candidatures. Evidemment, il vous faut un CV en anglais, mais je n’ai pas besoin de vous le dire, c’est un minimum lorsqu’on cherche du travail…

Une fois que vous avez tous les moyens de communication cités plus haut, ouvrez rapidement un compte bancaire afin de recevoir vos futurs salaires. L’ouverture d’un compte se fait assez rapidement. En l’espace d’une semaine, votre compte sera ouvert. Vous n’avez rien à payer, c’est totalement gratuit. Pour ouvrir votre compte, il faudra donner certaines informations comme l’adresse de votre lieu d’habitation, votre numéro de téléphone, votre email et avoir une carte d’identité.

Une fois que vous avez votre carte bancaire, il vous suffit d’appeler le « job centre » pour prendre un RDV. Lors de ce RDV, vous allez obtenir votre « National Insurance Number ». Ce numéro va vous permettre de travailler au Royaume-Uni et vous serez en règle envers le fisc. Sachez que les Européens ont des petits avantages financiers. Par exemple, si votre salaire est inférieur à 10 000 pounds, vos taxes vous seront remboursées l’année d’après. Avec le Brexit, peut-être que ce dernier point sera amené à changer…

Avant de vous déplacer directement en magasin pour déposer votre CV, il faut très souvent aller sur les sites internet pour voir s’il faut faire une demande de travail en ligne ou si vous pouvez vous rendre directement dans le magasin pour voir le Manager. Evidemment, lorsque vous allez déposer votre CV, habillez-vous bien.

Pour ceux qui ont un peu de mal avec l’anglais, je vous conseille de vous orienter vers les postes dans la restauration.

J’espère que cet article va vous aider à obtenir un travail à l’étranger et qu’il va vous aider à y voir un peu plus clair sur l’expatriation.