fbpx

Nombreux sont les jeunes diplômés désireux de trouver du travail à l’étranger pour faire carrière. D’après certaines informations recueillies auprès de l’Insee, tous les ans, plus de 150 milliers de jeunes, âgés de 18 à 29 ans choisissent de s’expatrier afin de décrocher un emploi et de s’assurer un avenir stable. Mais avant de se lancer dans une telle aventure, certaines étapes sont à franchir. Pour vous aider à réussir votre intégration professionnelle à l’étranger, les recommandations ci-dessous vous seront d’une aide précieuse.

Effectuer des recherches en amont

Pour démarrer votre quête d’un emploi à l’étranger, pensez à vous informer et vous documenter sur tous les éléments à connaître, et ce, quelques mois avant votre départ pour l’étranger. Si vous n’entamez vos recherches qu’une fois sur les lieux, vous risquez de n’obtenir aucune place. Ainsi, le mieux serait de réaliser quelques investigations en amont. 

Dans ce contexte, le web constitue un outil essentiel pour trouver un poste. Un grand nombre de sites proposent en effet toute une pléthore d’offres d’emplois, triées par pays, par branche d’activités, par fourchette de salaire… C’est notamment le cas de https://fr.jobsora.com. Certains sites vous permettront de transmettre une demande en ligne. Il vous suffira alors d’envoyer votre lettre de motivation et votre CV. Une entreprise pourrait ensuite entrer en contact avec vous.

Vous pouvez en outre vous renseigner auprès d’organismes locaux, qui pourront vous aider dans votre orientation professionnelle. À ce propos, en France, moult institutions vous seront utiles.

Consolider vos capacités linguistiques

Le réseau EEI ou Espace Emploi International

L’Espace Emploi International ou EEI est un réseau regroupant diverses structures dédiées à l’emploi et à l’expatriation. Parmi celles-ci figurent entre autres :

  • L’ANAEM ou Agence Nationale de l’Accueil des Étrangers et des Migrations ;
  • L’OMI ou Office des Migrations internationales ;
  • Le Ministère des Affaires étrangères.

L’EEI joue le rôle de médiateur entre les chercheurs d’emplois désirant s’expatrier et les entreprises à la recherche de nouvelles recrues. En pratique, l’EEI peut fournir aux candidats tous les renseignements dont ils peuvent avoir besoin concernant l’expatriation. Il détient par ailleurs un service de placement dans les pays étrangers.

L’EURES ou European Employment Service

Si vous souhaitez rester dans un pays membre de l’Union européenne, il vous est vivement recommandé de contacter le réseau européen de l’emploi EURES ou « European Employment Service ». Ce réseau est présent dans les pays situés dans l’espace économique européen. 

Celui-ci rassemble les professionnels des services publics de l’emploi. Un des conseillers de l’EURES pourra vous aider dans vos démarches d’expatriation et dans votre recherche d’un nouveau poste de travail. Il peut même vous assister pour la mise en œuvre de votre projet professionnel.

L’APECITA : le réseau destiné aux diplômés du secteur agricole

Si vous possédez un diplôme spécialisé dans le domaine de l’agriculture, il vous est conseillé de collecter des informations auprès de l’APECITA ou Association Pour l’Emploi des Cadres, Ingénieurs et Techniciens de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

Cette association répertorie plusieursoffres d’emploi d’ONG, d’entreprises françaises implantées à l’étranger, d’établissements parapublics et d’organismes internationaux.

Comment trouver un emploi à l'international

Conseils pratiques pour faciliter votre recherche d’emploi à l’international

Bénéficier de l’assistance de certains réseaux et organismes ne vous suffira cependant pas pour décrocher un poste à l’international. En réalité, un minimum de qualifications et de préparation de votre part est requis.

Consolider vos capacités linguistiques

Si vous comptez vous installer à l’étranger, savoir parler la langue de votre pays d’arrivée est un grand plus. Cela simplifiera toutes vos procédures et maximisera vos chances d’être recruté le plus vite possible. Le passage d’un certificat professionnel tel que le Linguaskill pour l’anglais ou le Goethe Test-Pro sera un atout indéniable que vous pourrez intégrer dans votre CV et impressionner la personne responsable du département de ressources humaines lors de votre entretien. Le meilleur moyen en France pour obtenir une certification professionnelle est d’utiliser votre CPF via Mon Compte Formation.

Rédiger correctement votre CV

Un CV en béton vous sera également d’une très grande utilité. Pour la rédaction de celui-ci, n’oubliez pas de tenir compte des exigences du pays où vous voulez postuler, en matière de recrutement. En France, un bon CV doit avant tout contenir vos compétences ainsi que les diplômes que vous avez obtenus durant votre cursus. Toutefois, dans certains pays, vous devriez plutôt mettre en avant vos qualités en tant que travailleur, de même que vos centres d’intérêt.

 

Étoffer votre expérience dans l’univers professionnel

Tant que vous en avez l’occasion, ne refusez jamais un poste de stagiaire ou d’employé à mi-temps. Que vous soyez encore en France ou que vous soyez déjà arrivé à destination, enrichir votre parcours vous sera des plus avantageux. Une personne ayant de l’expérience professionnelle est toujours privilégiée lorsqu’elle recherche un nouvel emploi.

 

Toujours être préparé pour un entretien

Quand vous postulez auprès d’une entreprise, passer un entretien est une étape incontournable. Pour éviter tout désagrément, tenez-vous prêt à une éventuelle entrevue d’embauche. En étant bien préparé, vous anticiperez plus aisément les questions que votre interlocuteur vous posera.

0